Je n’ai pas la PASSION du droit…

Mathieu MASSE

Si j’avais aimé la science juridique dans ce qu’elle a de plus académique, je serais devenu universitaire. Si j’avais voulu rendre la justice en appliquant la règle avec impartialité, je serais devenu magistrat. … Mais je suis AVOCAT.

Qui suis-je ?

Depuis 2009, j'assiste, conseille et défends les professionnels et les particuliers dans mes domaines de compétences. Mes premières amours se portaient sur le droit de la propriété intellectuelle pour lequel je suis titulaire d'un diplôme de 3e cycle. J'ai ensuite appréhendé plus généralement, grâce à mon expérience au sein de Directions juridiques de grandes entreprises (Institut Pasteur de Lille, Boulanger S.A.) et à ma formation au sein de l'EDHEC Business School, les problématiques du monde entrepreneurial. Désormais, je suis un partenaire privilégié des professionnels dont je connais les contraintes et les objectifs. Je prends le temps nécessaire pour comprendre les enjeux des clients afin d'élaborer la meilleure stratégie juridique. Je suis persuadé qu'un bon avocat n’est pas qu’un bon juriste. L'avocat idéal devrait avoir aussi une certaine forme de créativité. Pour moi, l'avocat est donc L'ENFANT DU DROIT ET DE L'ART. C'est ainsi que j'envisage mon métier : avec RIGUEUR, INNOVATION et IMAGINATION !

Défendre est un combat à la loyale !

Boxeur amateur, je vois dans l'exercice de mon métier des parallèles évidents avec ce sport. Un arrêt rendu par la Cour d'appel de DOUAI de 1913 qui dépénalise les coups portés durant les combats de boxe résume assez bien ce lien : "*Attendu qu'à la différence des coups punis par le Code pénal, et dont les auteurs obéissent à un sentiment de haine ou à un mouvement de colère, les coups que se portent les boxeurs n'ont d'autre but que de faire valoir leur adresse dans l'attaque et dans la défense; que les lutteurs agissant selon la méthode enseignée par le maître et en observant les règlements de leur corporation, cherchent avant tout un jeu correct, à réduire leur adversaire à l'impuissance et cessent de le presser dès que celui-ci s'avoue vaincu: *Que ces professionnels, généralement équilibrés entre eux, et munis de gants protecteurs, se disqualifieraient s'ils frappaient dans certaines parties du corps et usaient de procédés interdits;**" Sur un ring comme dans un prétoire, des règles de LOYAUTE doivent donc s'imposer. Je garde toujours à l'esprit la déontologie de ma profession qui n'est pas une contrainte, mais au contraire la garantie pour le client d'avoir recours à un professionnel sérieux qui agira dans les termes de son serment avec DIGNITE, CONSCIENCE, INDEPENDANCE, PROBITE et HUMANITE. Le secret professionnel est aussi un atout dans la conduite des négociations : il assure une parfaite CONFIDENTIALITE et une SERENITE dans les échanges.

Ma pratique tarifaire

# * J'adapte mes honoraires en fonction des ressources des clients et des enjeux de chaque dossier. * S'il m'arrive parfois de pratiquer un honoraire au temps passé, je propose plus souvent une convention d'honoraires qui détaille forfaitairement les prestations que je suis susceptible d'effectuer dans chaque dossier. # * Pour des problématiques récurrentes, je peux aussi suggérer une formule d'abonnement. * Je privilégie en tout état de cause une transparence tarifaire absolue qui est la condition d'un partenariat efficace et d'une collaboration décomplexée avec mes clients.

Mes diplômes

  • Master II professionnel en droit de la propriété industrielle, nouvelles technologies et stratégie d’innovation

    Une formation pratique qui m'a plongé dans cette matière passionnante pour cerner les besoins en IP/IT des professionnels et des artistes.
  • Certificat Droit et Management de l’EDHEC.

    Ce double parcours me permet d’enrichir mes connaissances juridiques d’une approche entrepreneuriale pointue.
  • Certificat d'aptitude à la profession d'avocat (CAPA)

    Je bénéficie d’une expérience du droit des affaires dans ses multiples facettes que j’ai éprouvée sur des dossiers aux enjeux financiers substantiels.

Mes distinctions

  • Premier Secrétaire de la Conférence

    En 2011, j'ai participé au Concours d’éloquence du Barreau de Lille. Le thème de mon sujet était une citation de Woody Allen : "je devais être fusillé à 6h, mais comme j'avais un bon avocat, le peloton n'arrivera qu'à 6h30". Pour ma prestation, le jury m'a élu Premier Secrétaire de la Conférence pour deux années. C'est un des meilleurs souvenirs de ma (encore courte) carrière.
  • Grand Prix de l’Innovation du Barreau de Lille (Droit des Nouvelles Technologies)

    En 2017, le Barreau de Lille et l'Association française des Juristes d'entreprise ont organisé le concours des grands prix de l'innovation du Barreau de Lille. J'ai été récompensé par un jury composé de juristes et de directeurs juridiques de grandes entreprises pour ma prestation personnalisée « e-fama » (cf https://masselaw.fr/blog/e-fama-une-marque-au-service-votre-e-reputation).